Moon brothers

Sarah Crossan

L’été de ses 17 ans, Joe Moon part au Texas. Il souhaite voir au parloir son frère Ed, arrêté alors que lui-même avait 7 ans, avant l’application de sa peine de mort. Les années ayant passé, il a l’impression de ne plus connaître son frère ni de comprendre son affaire judiciaire. La famille Moon, déjà instable auparavant, a fait face à l’abandon de la mère et a reçu l’aide d’une tante Karen, qui a fait d’Ed un tabou. Elle le rejoindra néanmoins pour assister à l’exécution.

Bien documenté, ce roman ne cache aucun aspect du système judiciaire américain. La lecture est ainsi très instructive sur les appels rejetés, le rôle diabolisant des médias, le coût et le processus de l’exécution… La dureté du thème est atténuée par l’originalité du style en vers libres, parfois rimés et rythmés. La narration à la première personne est structurée en phrases brèves et en chapitres courts, dans lesquels Joe alterne entre le présent et ses souvenirs d’enfance. Les scènes sont décrites simplement et avec une grande force visuelle. Le style est tantôt précis, tantôt familier. Le roman questionne ainsi la différence entre justice pénale et vengeance punitive aveugle, mais aussi la place de l’humanité dans ces systèmes.

Cassandra Buigues

& lu et conseillé par Cécile Robin et Pauline Wabant

0 Commentaire

This site is protected by wp-copyrightpro.com