Nicholas Dane

Melvin Burgess

Muriel se shootait de temps en temps à l’héroïne. Son fils l’ignorait jusqu’au jour où elle est morte dans la cuisine de leur petite maison de Manchester. Pour Nicholas Dane, cet adolescent des années 1980, la perte de sa mère n’est que la première épreuve à surmonter. Lorsqu’il est placé par une assistante sociale trop zélée dans un foyer pour délinquants, sa vie bascule dans les ténèbres : détresse morale, perversion, bestialité, sévices sexuels pédophiles deviennent son quotidien dans cet enfer où il faut apprendre à survivre. Comment Nicholas Dane peut-il reconstruire sa vie après les séquelles physiques et mentales laissées par le foyer de Meadow Hill ? Son avenir semble scellé : fils d’une junkie, orphelin, considéré comme un rebelle dont il faut se méfier, Nicholas n’est-il pas prédestiné à tomber à son tour dans la délinquance et dans l’engrenage odieux de la brutalité ? Avec son tempo narratif soutenu, on se laisse facilement happer par ce roman très structuré dont on peut souligner la complexité des personnages. On pénètre leur intimité avec une grande acuité : l’auteur a finement retracé la psychologie des bourreaux et des victimes, dont parfois, les rôles risquent de s’inverser. Le suspense maintient le lecteur à la frontière entre empathie et voyeurisme. Comme à la parution de chacun des livres de Melvin Burgess, la violence de son univers ne laisse pas indifférent : ses détracteurs diront qu’il s’y complaît, ses lecteurs salueront son réalisme et son analyse sociale acerbe. L’éditeur, lui, ne prend pas de risque en précisant sur sa 4e de couverture que le roman « ne convient pas aux jeunes lecteurs ». Certes, il faut une certaine maturité pour se confronter à cet ouvrage pourtant sans difficulté de lecture. Mais l’amplification de certaines scènes permet une distance salutaire et rappelle que – même très documentée – il s’agit bien d’une fiction.

Sonia de Leusse-Le Guillou

 

Réseau de lecture : Le film Sleepers de Barry Levinson (1996). Pour ceux qui aimeraient en savoir plus sur Melvin Burgess, nous vous invitons à consulter son site Internet : http://www.melvinburgess.net

Lire dans la version pdf de la revue

0 Commentaire

This site is protected by wp-copyrightpro.com