Nos c(h)oeurs évanescents, T.1 et T.2

Yuhki Kamatani

Introverti et sensible, Yutaka s’exprime à travers le chant. Il décide donc d’intégrer la chorale de son nouveau collège et rencontre ainsi des élèves aussi passionnés que différents de lui. Sa voix de soprano et son expressivité naturelle suscitent des jalousies parmi ses camarades, alors qu’il est sollicité pour jouer à l’opéra municipal. Yuhki Kamatani, que l’on connaissait pour Nabari (Kazé) ou le plus récent Éclat(s) d’âme (Akata), signe ici une fiction scolaire, prétexte pour explorer les changements adolescents et la notion de sensibilité artistique. Ses métaphores graphiques font voir et entendre la musique au fil des pages, mais mettent également en scène l’hypersensibilité aux sons de Yutaka. Ce manga se démarque par le contexte original de la chorale et la diversité des situations présentées : chef de chœur rigide à l’excès, professeur référent faussement démissionnaire, parents surprotecteurs ou famille trop exigeante… Les histoires des personnages secondaires, adolescents et adultes, se révèlent aussi importantes et bien explorées que celle du héros. La puberté plane au-dessus de certains personnages comme une menace douce-amère, les mettant face à des choix décisifs pour leur brève carrière de chanteurs, et ajoutant une dimension imprévisible au récit. La série sera complète en 8 tomes.

Laurane Authier

0 Commentaire

This site is protected by wp-copyrightpro.com