Orange, T.1

Ichigo Takano

Un matin, alors qu’elle s’apprête à partir au lycée, Naho découvre dans sa boîte aux lettres un étrange courrier dont elle serait elle-même l’auteur. Pourtant, la jeune fille ne se souvient pas l’avoir écrit. Et pour cause ! Il aurait été rédigé une dizaine d’années plus tard. Rongée par les regrets, la Naho du futur aimerait changer le cours des événements. Cette lettre coïncide avec l’arrivée au lycée d’un nouvel élève, Kakoru, qui ne laisse pas Naho indifférente… La sciencefiction est un genre assez peu représenté dans les shôjos. L’intrigue d’Orange est particulièrement originale puisqu’elle mêle tranches de vie lycéenne, correspondance et voyage temporel, le tout porté par un récit qui ménage bien le suspense. Les graphismes sont soignés et le trait est tout en douceur et en finesse. La narration navigue avec maîtrise entre les différents temps et genres (correspondance et journal intime) dans un ton à la fois optimiste et joyeux, qui se fait plus grave à mesure que l’on sent poindre le drame. L’ouvrage aborde les questions du suicide et du deuil. Si l’amitié, incarnée par une bande de copains aux personnalités bien typées, est au centre de ce premier tome, un triangle amoureux se dessine. Ce volume se clôt sur un certain nombre d’interrogations.

Marylène Guarino

Réseau de lecture : Sur la thématique du voyage temporel, on pourra lire le shônen Mad world, et plus particulièrement le tome 1 de cette trilogie, Inner voices, d’Hiro Kiyohara

0 Commentaire

This site is protected by wp-copyrightpro.com