Penss et les plis du monde

Jérémie Moreau

Dans un monde préhistorique hostile, Penss est un jeune homme solitaire qui n’arrive pas à s’intégrer à sa tribu. Incapable de pêcher ou chasser, son seul désir est de passer son temps à contempler les paysages qui l’entourent et de vivre seul, loin des hommes. Suite à un tragique événement, il perd sa foi en la nature et décide, pour se venger et pour survivre, d’exploiter son environnement. Mais la nature est complexe, insaisissable. Lorsqu’une autre tribu arrive sur son territoire pour y passer l’hiver, il est contraint de cohabiter et de revoir son jugement sur les humains.

Cette bande dessinée est dans la lignée de la précédent publication de Jérémie Moreau, La Saga de Grimr. L’auteur s’y intéresse de près aux grands changements naturels qui ont eu lieu dans les premiers temps préhistoriques, visibles aujourd’hui en Islande. À travers des planches très détaillées, presque scientifiques, l’auteur traite ici le sujet des bienfaits de la sédentarisation. Le héros, Penss, estime en effet que le nomadisme est dépassé et qu’on peut vivre en travaillant avec la nature. Mais cette exploitation n’est-elle pas finalement contre-nature ? En abordant un sujet d’actualité et en prenant quelques libertés anthropologiques, Jérémie Moreau interroge ici les fondements de la société humaine. Fortement teintée de pensée écologique, cet ouvrage pousse à réfléchir à une société écologiquement viable et à considérer notre propre rapport à la nature.

Constance Barny

0 Commentaire

This site is protected by wp-copyrightpro.com