Photos Chopées : les images disent-elles la vérité ?

David Groison et Piérangélique Schouler
Coup de ♥ 2013
 
Depuis l’avènement du numérique, les professionnels de l’image utilisent toutes les possibilités de retouche d’un cliché. Dans une première partie historique, les auteurs démontrent que les manipulations remontent à l’origine de la photographie – un exemple saisissant est offert avec la photo officielle d’Abraham Lincoln. Dans une deuxième partie plus technique, ils dévoilent les procédés de modification des images et leurs finalités (faire passer un message précis ou au contraire atténuer leur signification originelle). Le recurs à une photographie du Président de la République, truquée neuf fois par les auteurs, rend la démonstration manifeste. L’ouvrage montre la nécessité, en matière de photojournalisme, d’avoir accès aux clichés sans altération, pointe la difficulté de cadrer l’information par une loi sur l’image et de faire primer la raison sur l’émotion. Depuis la mise au point d’un logiciel antifraude, qu’utilisent déjà l’AFP et le ministère de la Défense, on peut espérer un retour des médias à l’éthique. Mais retouches, recadrages et trucages divers se justifient souvent pour des raisons esthétiques, comme démarche artistique ou procédé de restauration. Après avoir publié Prises de vue (Actes Sud Junior, 2012) qui apprenait à lire une image et à décrypter les photos de l’actualité, David Groison et Piérangélique Schouler renouvellent leur démarche pédagogique en invitant les adolescents à réfléchir sur les manipulations des photographies à l’insu des citoyens. Accrocheur et facile à lire, ce documentaire est essentiel pour éveiller l’attention des jeunes sur les enjeux politiques de l’information, éduquer le regard à l’image et préparer les adolescents à l’épreuve d’histoire de l’art à la fin du collège.
 
Cécile Robin
 

0 Commentaire

This site is protected by wp-copyrightpro.com