Sélectionner une page

Error. Page cannot be displayed. Please contact your service provider for more details. (26)

Presque minuit

Anthony Yno Combrexelle

Paris, 1889. Six jeunes décident de fuir leur orphelinat et de profiter de l’Exposition universelle pour vivre librement de menus larcins. Mais le vol d’un objet les implique dans une sombre affaire dont ils se retrouvent témoins puis acteurs. Ils devront tenter de sauver le monde de la menace de créatures mécaniques et magiques.

L’entrée dans le roman est un peu laborieuse du fait d’une écriture très appliquée, comme bridée par un certain conformisme de genre. Mais très vite, le caractère et les relations entre les personnages, les riches descriptions de Paris et le déroulé de l’action qui plonge dans le fantastique et dans les complots emportent le lecteur. L’univers est un grand mélange de steampunk, de science-fiction, de magie et d’univers à la Charles Dickens, servi par un scénario sans fausse note. On retient de la lecture des images et des sensations assez fortes, aptes à toucher les jeunes lecteurs. Lauréat du concours lancé par la plateforme d’écriture 404 Factory, ce texte est un premier roman qui n’a rien à envier aux auteurs bien installés dans le genre. L’occasion de mettre en relation un jeune lectorat avec le dynamisme de ces plateformes participatives.

Aude Biren

& lu et conseillé par Lydie Bonnal

0 Commentaire

This site is protected by wp-copyrightpro.com