Sexy Cosplay Doll, T.1

Shinichi Fukuda

Gojô est un lycéen timide et peu sociable. Il n’a qu’une passion dans la vie : les hinas, poupées traditionnelles japonaises. Il souhaite devenir fabriquant de hinas et confectionne lui-même des tenues pour ces poupées. En tant que garçon, il cache ce hobbie par peur d’être rejeté. Lorsque Marine, la fille la plus jolie et populaire de sa classe, le surprend en train de coudre au lycée, les masques tombent. Marine cache en effet sa passion pour les eroges, jeux vidéo érotiques. Elle aimerait également se mettre au cosplay (réalisation maison de costumes de personnages de la pop culture), mais elle est nulle en couture… Elle sollicite donc l’aide de Gojô pour confectionner une tenue.

Un tel titre laissait présager une romance mièvre sexualisant inutilement son héroïne. Or, il n’en est rien. Les éditions Kana publient ici une histoire d’amitié (pour l’instant) allant à l’encontre des stéréotypes. Bien que populaire, Marine ne juge jamais son camarade et l’encourage à vivre sa passion. Une telle positivité et une telle bienveillance sont rares dans un shojo. Même si la jeune femme est parfois montrée dénudée lors des phases de création du costume, puisqu’il faut prendre ses mensurations, Gojô n’abuse jamais d’elle et reste pudique et respectueux, une autre originalité pour ce genre de manga. Le récit n’élude pas pour autant la sexualité des adolescents ; il s’adresse donc plutôt à des jeunes adultes capables de comprendre les quelques allusions sexuelles présentes dans les dialogues.

Maïté Patrone

0 Commentaire

This site is protected by wp-copyrightpro.com