Survival Game

Nicky Singer

Suite à une crise environnementale, dans les années 2040, les populations se déplacent massivement du Sud vers le Nord. Les interactions humaines sont de plus en plus violentes. La narratrice de 14 ans, Mhairi, a quitté illégalement le Soudan pour rejoindre l’Écosse, son pays d’origine, après la mort de ses parents. Simplement munie d’un révolver déchargé et d’une gourde d’eau, accompagnée par un enfant africain mutique, elle doit lutter pour leur survie, puis fuir un centre de rétention à leur arrivée en Grande-Bretagne. Parvenus en Écosse, ils seront confrontés à un pouvoir dictatorial qui détermine la durée de vie de chacun dans l’intérêt collectif. Dans ce monde effrayant d’où aucune fuite n’est possible, endurcie par son expérience tragique et décidée à combattre ses faiblesses, Mhairi découvre peu à peu que rester en vie ne signifie pas seulement survivre.

Ce roman d’une extrême richesse est très sombre, mais offre quelques trouées de lumière, à la fin notamment. Le texte est tout en litotes et ne sombre jamais dans le sentimentalisme. L’histoire brasse des thèmes extrêmement larges : à la fois dystopie, plaidoyer écologique, témoignage d’empathie envers les migrants, c’est aussi un récit d’apprentissage. Tous ces sujets s’imbriquent parfaitement et de façon originale. L’ensemble est écrit dans un style précis et sobre excellemment traduit, avec des passages d’une grande sensibilité.

Claudine Sigler

0 Commentaire

This site is protected by wp-copyrightpro.com