Sélectionner une page

Error. Page cannot be displayed. Please contact your service provider for more details. (19)

The Hate U give

Angie Thomas

Starr, une jeune Africaine-américaine de 16 ans, est scolarisée dans un lycée chic, loin de son quartier difficile. Sa vie bascule le jour où son ami d’enfance noir meurt devant ses yeux, abattu par un policier.

Ce roman se situe dans la continuité du mouvement Black Lives Matter. L’auteure part du meurtre d’un adolescent noir par la police américaine pour traiter les causes et les conséquences politiques et sociales de ce type de violence – racisme séculaire, fracture ethnique, sociale et économique, vie dans les cités et ghettoïsation, culture du gang, délinquance… Angie Thomas place explicitement les luttes de ses personnages dans la lignée des militantismes pour les droits civiques des années 1960, notamment celui de Malcom X, pour en constater l’échec : rien n’est acquis et les combats en faveur de l’égalité demeurent nécessaires. Avec finesse, l’héroïne s’interroge sur son identité de jeune femme noire et sur la difficulté à s’affranchir des stéréotypes discriminants. Le contexte, un lycée huppé et un petit ami blanc, mettent en valeur cette quête identitaire. Quelques faiblesses formelles sont néanmoins à noter. Angie Thomas semble écrire comme elle parle, peut-être en raison de l’urgence et de la nécessité intime de rédiger un récit sur ce sujet brûlant. Il ne s’agit donc pas d’un grand texte littéraire comme peuvent l’être ceux de Toni Morrison sur les mêmes thèmes. Par ailleurs, certaines références culturelles auraient mérité d’être explicitées en annexe à la fin du roman.

Yaël Wilson

& lu et conseillé par Adeline Quéru, Marilyne Duval, Cécile Robin

0 Commentaire

This site is protected by wp-copyrightpro.com