Tobie Lolness, T.2 : Les Yeux d’Elisha

Timothée De Fombelle

Tobie Lolness, un millimètre et demi d’héroïsme, fait partie du peuple de l’arbre ; un grand chêne où chacun a sa place, dans les cimes ou les basses branches. Son père, Sim Lolness, et sa mère sont emprisonnés dans le cratère de Jo Mitch, un terrible personnage maladroit et dangereux, car Sim a refusé de livrer une de ses inventions. De ce fait, Tobie est pourchassé. Les gardes de Jo Mitch emprisonnent les Pelés, les habitants de l’herbe, pour les faire travailler dans le cratère de l’arbre. Mais le héros se bat au plus dur de l’hiver pour sauver les Pelés, retrouver sa bien-aimée et sauver l’arbre des mains de Jo Mitch qui le détruit petit à petit. Un roman passionnant, plein de rebondissements, qui parle aussi d’amour et d’amitié, des personnages attrayants et drôles, un peuple et une histoire rappelant les Minimoys de Luc Besson (Intervista, 2005). La vie de l’arbre fait penser à notre époque et le grand chêne serait notre planète où les habitants avaient une vie paisible jusqu’à ce que la pollution ne le dégrade et qu’il soit exploité et industrialisé par un personnage stupide, qui n’en fait qu’à sa tête sans penser aux conséquences de ses actes. Le nombre important de personnages rend le livre un peu compliqué, mais les illustrations sont sympathiques et aident à sa compréhension. Une histoire rafraîchissante qui rapproche de la nature. Nous conseillons ce livre à toute personne appréciant la nature et le fantastique.

Anne-Sophie Allanic, Edouard Canal, Guillaume Cottin et Alexandre Wettstein. (Comité de lecture du collège Notre-Dame, Beauvais)

Lire dans la version pdf de la revue

0 Commentaire

This site is protected by wp-copyrightpro.com