Tsugumi Project, T.1

Ippatu

Dans un monde post-apocalyptique ravagé par les conflits et les explosions nucléaires, Léon, père de famille accusé à tort d’espionnage, est condamné. Sa seule chance de salut : participer avec d’autres condamnés à une mission les plongeant dans un Tokyo dévasté, afin de récupérer une mystérieuse arme dont on ne connaît que le nom : projet Tsugumi. Mais la mission tourne mal lorsque l’avion censé parachuter les participants à la mission s’écrase. Léon va donc devoir survivre dans ce milieu hostile. Là, il rencontre une mystérieuse jeune fille hybride dotée de pattes de poule, ainsi que d’une force surhumaine. Son nom : Tsugumi.

Si le genre du survival est courant en science-fiction, c’est ici le dessin qui frappe par son style très original pour un manga. En effet, plusieurs pages proposent de superbes décors de Tokyo vide, avec un tracé hachuré qui semble réalisé au stylo bille. Ce graphisme très sombre correspond bien à l’ambiance de mort régnant sur ce monde mystérieux. L’atmosphère est en effet tellement immersive et pesante qu’elle en devient dérangeante. Les dialogues très minimalistes rendent l’intrigue accessible aux faibles lecteurs. Seule l’ambiance un peu pesante peut déranger, preuve qu’elle fonctionne très bien ! Ce premier tome est un véritable page-turner qui fait attendre les suivants avec impatience. Tsugumi est-elle l’arme que recherchent tant de gouvernements ? Pourquoi est-elle dotée de pattes de poule ? Autant de questions laissées en suspens qui happeront les lecteurs, quel que soit leur niveau.

Maïté Patrone

0 Commentaire

This site is protected by wp-copyrightpro.com