Un ado nommé Churchill

Sophie Doudet

Automne 1886. Le jeune Winston, caché derrière le rideau rouge du théâtre, observe le public. Il n’ose espérer la présence de ses parents qui ne viennent jamais le voir jouer. Déçu par leur absence, il transforme sa rage en énergie et déchaîne les rires du public en interprétant une pièce de Molière. Insolent, orgueilleux et brillant, Winston n’aura de cesse de multiplier les provocations et les mauvaises notes pour attirer l’attention de ce père qu’il admire par-dessus tout.

Dans cette biographie romancée, le lecteur découvre un adolescent malheureux et tourmenté, toujours à la recherche de l’approbation de ce père qu’il admire tant et qui le méprise. Cette soif d’amour transpire dans toutes les lignes du roman. Derrière le jeune homme arrogant et blessé, apparaît petit à petit le génie politique que sera Winston Churchill. S’il n’est pas certains que les jeunes lecteurs s’intéressent à l’homme politique, ce personnage intemporel d’adolescent en quête de l’amour et de l’admiration de son père devrait les toucher. D’un style clair et vivant, le roman est accessible à tous.

Claude Demoucron

0 Commentaire

This site is protected by wp-copyrightpro.com