Un été d’enfer

Vera Brosgol

Vera, née en Russie, vit maintenant aux États-Unis avec sa famille. Difficile pour elle de s’intégrer ; malgré ses efforts, elle ne parvient pas toujours à comprendre ses amies américaines. Pour rencontrer des jeunes plus proches d’elle, elle demande à sa mère de l’inscrire dans un camp d’enfants russes pour les vacances. Mais tout ne se déroule pas comme prévu, et trouver des amis est difficile ici aussi.

Ce roman graphique aux accents autobiographiques nous plonge aux côtés d’une adolescente et de ses tracas : amitié, amour, intégration. Tout n’est pas vrai mais l’autrice a intégré au livre une lettre écrite à sa mère lorsqu’elle se trouvait dans un camp similaire à celui du récit. Les difficultés rencontrées par l’héroïne, en décalage quel que soit le contexte, respirent ainsi l’authenticité. Le dessin uniquement en noir et vert, en ligne claire, dénote un vrai travail sur la couleur même si le graphisme des personnages peut sembler un peu simple. Les illustrations accompagnent un beau récit au plus près des sentiments de l’adolescence.

Adeline Quéru

0 Commentaire

This site is protected by wp-copyrightpro.com