Une histoire de sable

Benjamin Desmares

Le genre fantastique s’appuie tout entier sur des atmosphères singulières. Dans le roman de Benjamin Desmares, l’étrange s’insinue peu à peu, comme les grains de sable égrenés jusque sous le plancher des maisons. Jeanne est une adolescente en pleine rébellion. Narratrice à la répartie implacable, ses humeurs conditionnent la vie de toute sa famille. Les vacances d’hiver s’annoncent mal : la jeune fille doit passer une semaine dans un bled désertique en bord de mer avec ses parents. Elle y fait la rencontre d’Alain et Bruno, deux jeunes frères aux manières complètement dépassées, qui font progressivement basculer son quotidien morne dans le surnaturel. Une histoire de sable ne s’appuie pas sur des révélations en fanfare – on se doute dès le départ de l’identité des personnages – ni sur moult rebondissements et autres effets cliffhangers, auxquels nous ont habitué certains blockbuster stéroïdés. Les sensations fortes que procure cette lecture proviennent essentiellement du style : la verve fougueuse de Jeanne, ses descriptions immersives et synesthesiques, nous plongent en apnée dans son univers d’ado. Benjamin Desmares a le soin des mots : il bâtit patiemment, brique à brique, un univers fantastique pesant auquel il mêle une voix tempétueuse et juste. Une histoire de sable ne plaira pas à tout le monde, mais saura sans doute happer certains lecteurs dans sa houle, pour les transporter vers des rivages merveilleux.

Morgane Vasta

0 Commentaire

This site is protected by wp-copyrightpro.com