Une vie avec Alexandra David-Néel, T. 1

Fred Campoy (d’après Marie-Madeleine Peyronnet)
Coup de ♥ 2016

Le livre alterne entre juin 1959 à Aix-en-Provence, quand Marie-Madeleine Peyronnet entre au service d’Alexandra David-Néel devenue grincheuse et despotique, et 1924, date à laquelle l’exploratrice partait en expédition. Quelques jours après leur rencontre, les deux femmes vont à Digne dans la propriété d’Alexandra, qui fascine sa gouvernante. Marie-Madeleine, qu’Alexandra surnommait la « tortue », nous fait ainsi découvrir le quotidien du « hérisson », comme se surnommait elle-même Alexandra David-Néel, dans sa maison, Samten Dzong, un véritable musée, voire un mausolée, où s’entassent les souvenirs et le matériel de l’exploratrice, marqués par ses écrits et ses visites. Cette belle bande dessinée de très bonne qualité permet de s’initier à la découverte historique, géographique et sociologique du Tibet. Les illustrations sont en sépia lorsque l’histoire se passe en 1954 et en couleurs lorsque qu’elle se situe en 1924, ce qui permet au lecteur de bien dissocier les deux époques. Les répliques sarcastiques des deux femmes sont pleines d’humour. Pour enrichir l’ensemble, quatre pages documentaires sont proposées à la fin de l’ouvrage.

Marie-Charlotte Clouet d’Orval

0 Commentaire