Vango, T.1 : Entre ciel et terre

Timothée de Fombelle

Parvis de Notre-Dame, 1934. Vite, Vango doit fuir ! Et le lecteur le suit, découvrant au fil des pages ses multiples vies, tentant de comprendre son passé et espérant des événements qui tardent à venir. L’atmosphère est immédiatement envoûtante et le Paris d’antan renaît. Les scènes s’enchaînent alors, mêlant les lieux et les époques et c’est au lecteur de mémoriser et de reconstruire les faits. Timothée de Fombelle sait créer du suspense et raconter une histoire. Ainsi, avec des phrases oralisées, il crée un récit qui entraîne, bouleverse et captive. L’enquête menée par le lecteur est semblable à celle menée par Vango. Et même si ce Vango est un personnage énigmatique, mystérieux et qui fuit sans cesse (y compris dans le roman), il devient proche du lecteur. Cet éloignement rendu paradoxal par la proximité de la construction crée le mystère et incite à poursuivre la lecture. La vie de Vango, tel un puzzle ou une fresque, se construit et ne tient même pas dans un tome. C’est bien la chance du lecteur ! Il faut donc une certaine habitude de lecture pour reconstruire l’histoire et jouer avec les chronologies, mais le suspense et le style pourront motiver les réticents.

Déborah Mirabel

Lire dans la version pdf de la revue

0 Commentaire

This site is protected by wp-copyrightpro.com