Vivement l’avenir

Marie-Sabine Roger

Comme dans La Tête en friche, Marie-Sabine Roger porte une nouvelle fois son attention sur des « cabossés » de la vie. Au départ, un cadre un peu glauque, une bourgade du Nord, grise, avec son canal, son élevage industriel de volailles, ses lotissements, le tout sur fond de crise. Deux narrateurs, Alex, une jeune femme désabusée, qui parcourt la France de CDD en CDD, se voulant libre de toute attache et Cédric, 28 ans, amoureux rejeté, sans vrai travail, sans rêve, résigné, passant son temps au bord du canal. Alex loge chez un couple qui vit chichement et doit s’occuper d’un handicapé lourd. Le récit pourrait tourner au tragique et à l’ennui mais Marie-Sabine Roger évite le sordide avec beaucoup de naturel. Au contraire, elle fissure ces situations de solitude, propose des rencontres qui auraient semblé improbables. Ainsi Alex, presque malgré elle, se prend de compassion pour « Roswell », l’handicapé auquel elle a donné ce surnom, certes maladroit et laid, mais débordant de candeur et de gentillesse. Ils s’apprivoisent et s’adoptent petit à petit au prix d’un long apprentissage. C’est un même élan de solidarité envers le « monstre » qui animera bientôt Cédric et son copain Olivier, un obèse plus fin qu’on ne le croit. Si l’on excepte un dénouement proche du conte, l’auteur n’édulcore pas la réalité. Sa sensibilité et sa tendresse pour ses personnages les rendent très attachants. Elle sait capter leur intimité au quotidien, leurs failles, leur sensibilité. Son roman plein d’humour (jusque dans le choix des titres de chapitres) sonne juste et dégage une énergie communicative. Sa langue assez gouailleuse, riche de sentences fortes et souvent détournées, réjouit le lecteur. Marie-Sabine Roger a le sens de la formule et sème son récit de néologismes poétiques. Un titre émouvant qui saura ravir les plus grands adolescents.

Marie-Françoise Brihaye

 

Réseau de lecture : Son roman La Tête en friche (Le Rouergue, 2009) a été adapté au cinéma par Jean Becker en 2010. Lire dans la version pdf de la revue

0 Commentaire

This site is protected by wp-copyrightpro.com