Wendy et Lucy

Jon Raymond

Deux nouvelles de ce recueil ont fait l’objet d’adaptations à l’écran par la réalisatrice Kelly Reichardt ; peu de points communs entre elles, si ce n’est le cadre, l’Ouest américain, et des personnages qui veulent aller jusqu’au bout de leur quête. L’auteur décrit les problèmes sociaux d’une Amérique qui tente de se définir dans un espace ni urbain ni sauvage. Chaque texte possède cependant un univers propre et une thématique différente : la violence des relations entre les enfants, la difficulté de communication entre jeunes et adultes, l’ami d’enfance qui a mal tourné, un homme qui malgré sa réussite sociale se retrouve seul… Dans la dernière nouvelle, qui donne son titre au recueil, une jeune fille quitte avec sa chienne le Sud des Etats-Unis et l’ouragan Kathrina, pour chercher du travail dans une conserverie d’Alaska. Mais le roadmovie s’interrompt lorsque sa voiture tombe en panne. Arrêtée pour un petit larcin dans un supermarché, elle perd sa chienne et l’équipée tourne court. Wendy sacrifie ce qu’elle a de plus cher – l’amour de sa chienne – et reprend la route seule : le voyage symboliserait-il ce passage douloureux vers l’âge adulte ? Beaucoup d’émotion dans les portraits de gens ordinaires, de jeunes qui partent à la dérive, de losers, et de solitaires. Un recueil idéal pour faire découvrir aux lycéens l’art de la short story, en comparant les nouvelles et les films qui en ont été adaptés.

Cécile Robin-Lapeyre

 

Réseau de lecture : Nous vous invitons à (re)voir le film Wendy et Lucy réalisé par Kelly Reichardt (2008). Lire dans la version pdf de la revue

0 Commentaire

This site is protected by wp-copyrightpro.com