Western girl

Anne Percin

Elise, férue d’équitation, prend des cours mais rêve de monter à cheval comme les cow-boys dans les grandes plaines américaines. Elle se passionne pour les élevages de chevaux aux Etats-Unis et toute la culture country. Quand elle voit un stage de trois semaines dans le Middle- West, elle saisit l’opportunité de réaliser son rêve. Pour l’occasion, elle ouvre un journal intime qui sera le témoin de ses déboires et de ses sentiments lors de son séjour. Vite prise en grippe par le reste du groupe qui ne partage pas son enthousiasme vis-à-vis des grands espaces américains ou de la manière de monter les chevaux, Elise va pourtant vivre trois semaines intenses, pleines de surprises et de rencontres… De nombreux thèmes sont abordés de manière réaliste : les colonies, l’effet de groupe et la difficulté d’y trouver sa place, les relations entre adolescents, les rivalités et les jalousies. Western girl fait irrémédiablement penser à Maxime, héros de la trilogie précédente de l’auteure. Le ton léger met en scène une adolescente réservée mais loin d’être bête et sachant vivre ses passions. Elise ne cherche pas à être quelqu’un d’autre. Si elle est complexée et souhaiterait devenir plus populaire ou plus jolie elle reste cependant elle-même. Son honnêteté et sa sincérité finissent par se transformer en atouts. Anne Percin sait mettre en scène des adolescents et leur donner la parole. Malgré le sujet assez classique – des vacances loin de la famille – dans la littérature de jeunesse, Western girl est un roman distrayant, au ton convaincant.

Marilyne Duval

0 Commentaire

This site is protected by wp-copyrightpro.com