Zone tribale

Pascale Maret

Dans une cité parisienne, Souf, 16 ans, vit au rythme des bagarres entre les bandes du quartier. Il fait aussi partie de « la première tribu », groupe dans lequel il se sent exister et reconnu, ce qui est loin d’être le cas lorsqu’il est à l’école ou en famille. Cette société secrète est dirigée par Chaka, petit trafiquant charismatique, qui prône un discours raciste, antisémite et revendique la supériorité des Noirs. La vie de Souf va changer le jour où les jumeaux Angie et Fred viennent habiter dans la cité. Souf tombe immédiatement amoureux d’Angie, sentiment qui est loin d’être réciproque car Angie est pour sa part amoureuse de Maxime. Poussé par la jalousie et galvanisé par les discours antisémites de Chaka, Souf souhaite se venger du jeune homme. Une occasion se présente qui l’entraînera bien au-delà de ce qu’il désirait et mettra son humanité à rude épreuve. L’aventure se finira dans le sang… Cette histoire n’est pas sans nous rappeler le fait divers du Gang des barbares qui a coûté la vie à Ilan Halimi en 2006. Le personnage de Chaka est clairement inspiré de leur chef, Youssouf Fofana qui lui-même s’inspirait du leader de la tribu Ka prônant la suprématie du peuple noir descendant des kémites d’Égypte. Pascale Maret a choisi de traiter un sujet difficile : comment un adolescent peut être pris dans une spirale infernale alors qu’il n’est pas mauvais mais profondément perdu. Avec simplicité, cet auteur arrive comme toujours à faire réfléchir le lecteur, sans jamais alourdir le texte de clichés. Un roman coup de poing par son sujet mais au texte simple et vivant grâce à l’alternance des points de vue (un narrateur omniscient et la voix d’Angie). Zone tribale ne peut pas laisser indifférent.

Marilyne Duval

Lire dans la version pdf de la revue

0 Commentaire

This site is protected by wp-copyrightpro.com