CFA BTP, Saint Grégoire (3)

Troisième bilan du CFA de Saint-Grégoire (35)

Janvier-Février 2018 : L’histoire est lancée

Cécile Pellerin, responsable du centre de ressources, continue de nous faire part des progrès des élèves dans le projet numook. Découvrez, cette fois-ci, leur journée du 15 janvier avec Pauline Guillerm, comédienne, auteure et animatrice d’ateliers d’écriture.

[…]

Lundi 15 janvier

La présence de Pauline Guillerm (comédienne et auteure et animatrice d’ateliers d’écriture) offre un nouvel élan créatif aux apprentis eu suspend, le temps d’une séance, l’activité autour des dialogues.Ses techniques sont habiles et la relation avec les apprentis se fait aisément et dans la bonne humeur. Elle leur permet à tous de s’exprimer, privilégiant là-aussi l’oralité.En amont, nous avions convenu ensemble de travailler sur la description des grands espaces et d’offrir ainsi à l’histoire un décor plus expressif. D’une liste de mots liés aux grands espaces, ils créent une phrase, un court paragraphe, lus à voix haute par Pauline. Elle donne de la tonalité à chaque texte.

Dans un deuxième temps, à partir d’images et après la lecture d’un extrait de Nirliit, de Juliana Léveillé-Trudel (La Peuplade, 2015), les apprentis choisissent un paysage qui leur plaît et écrivent des mots en lien avec.

Chaque description pourra s’inscrire dans le voyage qui les conduira jusqu’en Egypte et énumérer ainsi les pays traversés.

Pauline accompagne les jeunes individuellement et essaie de faire naître des sensations. De plus, elle introduit une contrainte. Tous les textes commencent par : Et nous voilà arrivés.

Hormis Mohamed, dont je retranscris la description à l’écrit, tous essaient de mettre en mots leur paysage.

Giovanni : Et nous voilà arrivés en Suisse avec ce si beau paysage et les très grandes montagnes toutes blanches par la neige. Le drapeau suisse planté un peu partout dans la neige. Le paysage est si beau mais il fait si froid dans la caravane. Nous sommes pressés d’arriver en Roumanie où le temps est plus agréable.

Mohamed : Et nous voilà arrivés sur une plage d’Egypte de Grèce. Il y a beaucoup de monde. On voit des rochers dans l’eau. Un ponton va vers la mer. Il y a du soleil. Les gens sont dans l’eau. On voit des nageurs. Un homme prend le soleil. La mer est bleue. Certains sont assis dans l’eau, tranquilles. Ce n’est pas très profond. Je crois qu’il y a un landau sur le ponton. Derrière les bouées, des jeunes nagent. La mer est très calme. Tous les Egyptiens savent nager. Sauf Mansour.

Ahmed : Et nous voilà arrivés en Egypte, au Caire. Il y a de belles maisons et de belles filles au Caire. Comme en France. De beaux arbres aussi et là-bas, il fait beau partout. J’aime être ici parce que c’est mon pays et la mer est belle.

Andrei : Et nous voilà arrivés en Roumanie, à Timisoara. Il y a des grands bâtiments et beaucoup de neige. De belles lumières aussi. Les arbres sont beaux et grands. Beaucoup de gens sont sympas. Ils nous souhaitent une bonne journée (Buna ziua). Nous nous sentons bien parce que c’est un pays magnifique et tranquille.

Abbouda : Et voilà nous partons de la place de la mairie de Rennes. Il y a des gens qui se baladent. Le ciel est gris. Et la mairie, avec ses grosses fenêtres. Devant la mairie, il y a un grand et large espace. Nous nous sentons à l’aise pour le grand voyage : La Suisse, la Hongrie, la Roumanie.

Retrouvez l’intégralité de cet article et des extraits de l’ebook des élèves

ARTICLE DE CÉCILE PELLERIN, RESPONSABLE DU CENTRE DE RESSOURCES, MISE EN FORME PAR LJ
 

This site is protected by wp-copyrightpro.com