« La diversité en questions »

LECTURE JEUNE 178 | JUIN 2021

Avez-vous bien reçu votre numéro de Lecture Jeune au format numérique ?

Votre abonnement à la revue Lecture Jeune inclut désormais la réception par mail de chaque numéro au format PDF.

Vous n’avez pas reçu votre PDF du numéro de juin ? Trois possibilités :

1. Vous avez oublié de vous abonner : cliquez ici pour y remédier.

2. Notre mail est tombé dans vos spams : vérifiez vos courriers indésirables.

3. Votre adresse mail ne nous a pas été communiquée : écrivez à administration@lecturejeunesse.com pour recevoir les contenus numériques auxquels vous avez droit.

Agir pour la diversité et contre le racisme, dans les animations et les livres destinés aux jeunes, semble a priori consensuel. Mais en réalité, le sujet soulève de nombreuses questions et polémiques. Peut-on écrire un personnage noir lorsqu’on est blanc ? Des œuvres plus « diverses » rendront-elles les ados moins racistes ? Ce dossier bouscule les évidences autour de « la diversité » et de ses représentations dans la fiction pour adolescents.

Acting in the interests of diversity and against racism, in animations and books intended for young people, seems a priori consensual. But in reality, the topic raises many questions and arguments. Can we write a black character when we are white? Will more “diverse” works make teenagers less racists? This issue challenges the obvious about “diversity” and its representations in teen fiction.

This publication is issued in French

PENSER. LES VÉRITABLES EFFETS DE LA « PROMOTION DE LA DIVERSITÉ » AUPRÈS DES ADOS

La « promotion de la diversité », un discours raciste ? Interview de Fabrice Dhume, sociologue Le discours sur la diversité, qui a remplacé celui sur les discriminations, comporte de nombreux paradoxes : en mettant l’accent sur la couleur des individus, il peut reconduire des logiques racistes.

Diversité et racisme : quelle influence la fiction a-t-elle vraiment ? Interview de Julie Laffont, docteure en sciences de l’information et de la communication Les films reflètent les convictions (anti-)racistes de leurs auteurs, qui influencent ainsi celles des spectateurs… vraiment ? L’effet de la fiction sur notre vision du monde est en réalité moins simpliste. Impératifs commerciaux et entourage personnel entrent aussi en jeu dans ces mécanismes.

AGIR. CONTRE LES DISCRIMINATIONS RACISTES AVEC LES ADOS

« Nous » et « eux » : des frontières ethniques exacerbées par la ségrégation scolaire Article de Barbara Fouquet-Chauprade, sociologue Cette enquête auprès de 1300 élèves de collèges ségrégués révèle que, si les collégiens adhèrent au discours anti-raciste, ils créent tout de même des frontières ethniques entre eux pour se protéger des effets néfastes de la ségrégation.

Focus. Vivre la mixité au Mozambique À partir d’un entretien avec Nathan R., professeur documentaliste Dans son établissement, Nathan R., professeur documentaliste, constate que le désir de livres plus « divers » de la part des enseignants se heurte à l’imaginaire très « blanc » et américanisé des élèves.

Éduquer à « la diversité » sans moraliser Entretien avec Aude Seurrat, maîtresse de conférences en sciences de l’information et de la communication Les actions de sensibilisation à « la diversité » suscitent parfois des échanges tendus. Pour aider les médiateurs à gérer ces débats, le Conseil de l’Europe a créé des outils concrets d’animation.

Construire un fonds divers en bibliothèque Entretien avec Isabelle Marque et Isabelle De Souza, bibliothécaires En bibliothèque ou en CDI, doutes et ambiguïtés surgissent parfois lors de l’achat des livres : vouloir valoriser des œuvres plus « diverses » peut receler des pièges éthiques insoupçonnés.

LIRE. RACISME ET DIVERSITÉ DANS LES LECTURES DES ADOS

Comment traduire les minorités ? Article de Virginie Buhl, traductologue Lors de la traduction d’un roman, comment retranscrire avec justesse l’argot ou l’accent d’une minorité ? Comment éviter les caricatures tout en laissant transparaître une certaine altérité ?

Édition et diversité : 1/2 Des éditeurs en lutte contre « la blancheur du milieu » 2/2 Les bonnes intentions dangereuses Entretiens avec Stephen Carrière, Bruno Pham et Delphine Nguyen, éditeurs Ces deux entretiens, qui donnent la parole à des éditeurs aux visions divergentes, reflètent les débats houleux qui agitent l’édition jeunesse actuelle. Les éditions Akata font appel à des « sensitivity readers » (relecteurs attentifs aux sensibilités des minorités) pour ne pas blesser leurs lecteurs. Elles s’engagent à valoriser les récits « own voice » (écrits par des auteurs racisés, LGBT+, en situation de handicap…), estimant que le paysage actuel est trop homogène. L’éditeur Stephen Carrière, à l’inverse, juge que ces pratiques dévalorisent les auteurs et nient l’histoire de la littérature, faisant du livre un produit soumis à un nouveau cahier des charges idéologique.

« Sous la peau » : écrire une héroïne noire sans l’être Entretien avec Asya Djoulaït, professeure de lettres et autrice Dans son roman Noire précieuse, Asya Djoulaït raconte l’histoire d’une adolescente noire confrontée à des paradoxes quant à la couleur de sa peau. L’autrice explique sa démarche et ses recherches pour comprendre le vécu des Ivoiriens dans les quartiers populaires de Paris.

FAIRE DÉCOUVRIR. DES LIVRES ADAPTÉS AUX BESOINS DE CHAQUE ADO

Des critiques de nouveautés littéraires pour préadolescents, adolescents et jeunes adultes. Ces critiques sont tirées des « Chroniques du mois » de Lecture Jeune. Parmi ces dizaines de critiques mensuelles publiées au format numérique, une partie seulement est sélectionnée pour apparaître dans la revue.

0 Commentaire

This site is protected by wp-copyrightpro.com