Sélectionner une page

Error. Page cannot be displayed. Please contact your service provider for more details. (32)

Sommaire Culture manga

LECTURE JEUNE 118 | JUIN 2006

Rencontre avec… Didier Baraud et Brigitte Stéphan par Gaëlle Glin, rédactrice en chef de la revue Lecture Jeune et Hélène Sagnet, directrice de Lecture Jeunesse et de la rédaction de Lecture Jeune
Les éditions Palette publient plusieurs collections innovantes de livres d’art pour enfants. La qualité des images, de l’information, le choix des thématiques abordées et leur traitement en font des ouvrages de qualité. Pensées comme des outils pédagogiques, elles ne peuvent que soutenir le travail des médiateurs.
Portrait de l'ado en jeune Japonais par Sébastien Langevin, journaliste spécialisé bande dessinée et éducation
Le manga rencontre aujourd’hui un succès planétaire qui laisse perplexe. Avec une production extrêmement variée et segmentée, il s’adresse à tous les jeunes selon leur sexe, leur âge et leur centres d’intérêts. Aux plus jeunes sont proposées des aventures au schéma narratif classique (l’initiation) incorporant les valeurs nipponnes que sont l’amitié, la persévérance et la victoire. Les mangas pour adolescents, quant à eux, présentent le quotidien de héros en conflit avec la société et dévoilent un aspect critique unique au Japon. Avec Sébastien Langevin, les termes « barbares » tels que mangashi, shônen manga, shojo,… n’auront plus de secrets pour vous.
D'une culture à l'autre par Stéphane Ferrand, spécialiste de la BD, formateur et directeur de collection chez Milan
Stéphane Ferrand analyse l’émergence et l’appropriation d’une culture manga en France. Dès les années 90, le manga s’insère avec succès dans le marché de la bande dessinée française qui, jusque là, ne parvenait plus à répondre aux attentes des jeunes. C’est le début d’une grande invasion, qui ne touchera pas uniquement les jeunes lecteurs mais aussi les artistes, cinéastes, chanteurs, publicitaires… Le manga, medium de la modernité, présente l’aspect suivant : il est décliné en une multitude de supports qui ne le rendent que plus accessible et qui en font, par excellence, une industrie culturelle.
Qui sont les lecteurs et les fans de mangas? par Sandrine Monllor, doctorante intégrée au laboratoire d'ehtnologie de l'EHESS de Toulouse
Sandrine Monllor dresse le portrait des lecteurs de manga. Agés de 10 à 35 ans, ils se sont familiarisés avec le genre devant les dessins animés nippons de leur enfance, puis y ont découvert une contre-culture adolescente éloignée des codes conventionnels imposés par l’institution. Si la passion pour le manga se décline chez les plus férus en pratiques collectives, les lecteurs la vivent généralement en solitaire. Ce genre littéraire connait un engouement massif qui n’est plus à démontrer.
Le cinéma d'animation japonais par Ilan Nguyên, traducteur, critique et coordinateur de divers festivals français et internationaux
Le cinéma d’animation japonais souffre en France d’un malentendu qui consiste à dissocier de façon catégorique les « mauvaises » et les « bonnes » productions, les « mauvaises » intégrant le souvenir des séries de piètre qualité proposées dans les émissions pour enfants, éradiquées dans les années 90 par le CSA pour « mauvaise conduite ». Or, le cinéma d’animation japonais a connu en quelques décennies une évolution esthétique et artistique qui mérite d’être au moins survolée pour saisir la diversité de la production. C’est pourquoi Ilan Nguyên nous présente ici un panorama de l’animation japonaise.
Gestion et animation d'un fonds manga par Agnès Deyzieux, documentaliste et formatrice en CDI
Pour ceux qui ne savent comment répondre aux attentes des lecteurs en matière de manga, Agnès Deyzieux nous livre quelques conseils : Quelles sources consulter ? Pour quels choix d’acquisition opter ? Comment se repérer dans une production déferlante afin de mener une véritable politique d’acquisition ?
Gestion et animation d'un fonds manga par Ghislaine Sagbo, assistante qualifiée de conservation du patrimoine et des bibliothèques
Dans le réseau des bibliothèques de Gennevilliers, le prêt de manga est en constante augnentation. L’équipe s’est donc penchée sur le genre, notamment par la formation, afin de mieux appréhender l’ensemble de la production, ainsi qu’en proposant des animations. Un effort pour servir au mieux les usagers, bien entendu, et un début de réflexion sur la place et la prescription du manga en bibliothèque.
Petite bibliothèque idéale par Agnès Deyzieux, documentaliste et formatrice en CDI
Toggle content goes here, click the edit button.

Pour aller plus loin


    This is a text block. Click the edit button to change this text..

    0 Commentaire

    This site is protected by wp-copyrightpro.com