Sommaire Envoyez la musique !

LECTURE JEUNE 146 | JUIN 2013

Rencontre avec Tibo Bérard par Sonia de Leusse, directrice de l'association Lecture Jeunesse et de la rédaction de la revue Lecture Jeune
Sarbacane, qui fête cette année ses 10 ans, a lancé en 200- la collection « Exprim' », dédiée aux adolescents et aux jeunes adultes qui revendique une écriture urbaine très empreinte de la musicalité du rap ou du slam. A l’occasion de ce numéro sur la musique, Sonia de Leusse-Le Guillou a rencontré Tibo Bérard, le directeur de collection, afin de l’interroger sur les liens entre la musique et les ouvrages « Exprim' ».
Musique et lecture à l'adolescence par Florence Eloy , docteur en sociologie rattachée au CEMS (Centre d'Etude des Mouvements Sociaux/EHESS-CNRS)
Cet article a pour ambition de comparer l’évolution des pratiques de lecture et d’écoute de musique au cours de l’adolescence. Ces deux domaines culturels sont rattachés à des univers bien différents. Ainsi, la lecture est centrale dans les savoirs scolaire tandis que la musique y occupe une place marginale. Inversement, l’écoute de musique enregistrée caractérise la période de l’adolescence, quand la lecture décline très nettement à cet âge et est moins explicitement rattaché aux cultures juvéniles. comment éclairer la grande hétérogénéité des logiques inhérentes à ces deux pratiques au moment de l’adolescence ? Quels sont, néanmoins, les ponts possibles entre ces deux types de consommation culturelle ? Pour répondre à ces questions, il s’agira de comparer l’évolution de l’intensité des pratiques de lecture et d’écoute de musique enregistrée au cours de l’adolescence, pour mettre ensuite en parallèle les trajectoires de lecteurs et d’auditeurs durant cette période.
La musique dans les pratiques culturelles des adolescents par Hervé Glevarec, directeur de recherche au Centre National de la Recherche Scientifique, Laboratoire Communication et Politique (Paris)
La musique occupe une place primordiale dans la vie des adolescents. 70 % des 15-24 ans en écoutaient tous les jours ou presque, hors radio en 2008. Son appartenance aux centres d’intérêt privilégiés de la vie juvénile n’est plus un fait nouveau. Mais les goûts rajeunissent et vieillissent à la fois avec leurs publics, respectivement les préadolescents et les vingtenaires.
Radio Campus Paris fête ses 15 ans par Felix Paties, président de Radio Campus Paris
Portée par l’association « une radio étudiante à Paris », Radio Campus Paris a pour objectif de proposer un média alternatif, local, indépendant et citoyen à destination des jeunes franciliens. Rencontrer le président de l’association qui donne vie à cette radio faite par des jeunes pour des jeunes semblait tout à fait approprié dans ce dossier sur la musique quand on sait la place importante qu’occupe encore aujourd’hui la radio dans les pratiques musicales des adolescents. Sonia de Leusse-Le Guillou a rencontré Félix Paties afin de l’interroger sur les activités et le fonctionnement de Radio Campus Paris.
La diffusion de la musique à l'heure d'Internet par Gilles Rettel, enseignant et formateur
En 1877, Thomas Edison inventait le phonographe qui a ouvert la voie à une multitude de supports pour écouter de la musique : gramophone, 78 tours, vinyle, CD, radio, télévision, Internet, mp3… Ces innovations éloignent le public des artistes vivants, mais contribuent, en contrepartie, à la diffusion des œuvres musicales. On n’a jamais autant « consommé » de musique : c’est la pratique culturelle qui a le plus augmenté chez les Français depuis 1973. L’explosion de l’informatique, qui a marqué ces trente dernières années, peut être abordée sous l’angle de la numérisation et du réseau. La numérisation a facilité la volatilité des fichiers, c’est-à-dire la possibilité de passer rapidement un fichier son (soniel) d’un support à l’autre. La musique est immatérielle, mais le phonogramme nécessite un support pour circuler, ce qui rend vide de sens l’expression « dématérialisation ». Le réseau permet l’ubiquité, la capacité d’écouter un soniel, quels que soient l’heure et l’endroit, à condition d’être connecté. Un sondage SACEM confirme que ces innovations ont des conséquences sur les pratiques des 15-24 ans. Le support préféré pour écouter de la musique est le baladeur (27 %), suivi de la radio traditionnelle (20 %) puis du téléphone portable (13 %). Par ailleurs, il rapporte également que la musique accompagne chaque moment de la journée en toutes occasions.
Quelle médiation pour la musique ? par Johann Brun , directeur adjoint, responsable du secteur image et son, de l’informatique et multimédia à la Médiathèque du Bois fleuri de Lormont
Johann Brun est intervenu lors des dernières Rencontres nationales des bibliothécaires musicaux, en mars 2013, sur le sujet des adolescents . Directeur adjoint et responsable de la section « image et son » de la médiathèque du Bois-Fleuri de Lormont (33), côtoie de nombreux adolescents qui investissent volontiers le lieu. Cette fréquentation découle-t-elle de la mise à disposition d’iPads dans la médiathèque ou de l’accueil que leur réserve l’équipe de quinze professionnels ? Selon le bibliothécaire, c’est le subtil équilibre des deux qui les attire. Dans cet entretien, il décrit la mise en place du projet autour des iPads, leur utilisation, mais surtout le rapport entretenu avec les jeunes.
Musique en ligne et bibliothèques par Xavier Galaup, directeur adjoint à la médiathèque du Haut-Rhin
La médiathèque départementale du Haut-Rhin propose à ses usagers différents médias – musique, film, livres − accessibles en ligne depuis une plateforme dédiée. Xavier Galaup, directeur-adjoint de la médiathèque, répond aux questions de Lecture Jeune sur cette offre en ligne, particulièrement sur son volet musical.
Le centre Fleury Goutte d'Or Barbara par Lucie Brugier et Karim Kanal-Saïdani, chargée de communication et responsable de l'accompagnement
Le centre musical Barbara Fleury Goutte d’Or offre, depuis plus de cinq ans, les équipements et les accompagnements nécessaires pour permettre aux jeunes groupes de travailler leurs répertoires. Situé en plein cœur du 18e arrondissement de Paris, il a pour vocation d’être un lieu d’ouverture et d’accès à la culture pour tous les publics et tous les styles de musiques actuelles. Lucie Brugier, chargée de la communication, et Karim Kanal Saïdani, responsable de l’accompagnement, répondent aux questions de Marieke Mille.

Pour aller plus loin


This is a text block. Click the edit button to change this text..

0 Commentaire

This site is protected by wp-copyrightpro.com