Billy la nuit

Aurélie Namur

Billy, 6 ans, passe une nuit de plus seule à la maison, pendant que son père part travailler. Celui-ci a cependant tout préparé pour elle, du cartable à la brosse à dent en passant par l’histoire du soir, enregistrée sur un lecteur CD. Seulement, quand vient l’heure de dormir, la mécanique se grippe et le CD, rayé, se répète en boucle. Billy cauchemarde et découvre alors qu’elle n’est pas seule : Ferme-l’œil, l’elfe de son histoire, est venu lui rendre visite.

Cette courte pièce de théâtre accessible aux faibles lecteurs prend la forme d’un conte, en s’inspirant librement de celui d’Andersen. Billy comprend les difficultés rencontrées par son père et a peur d’être séparée de lui par les services sociaux. Le personnage de Ferme-l’œil, à mi-chemin entre la fée espiègle et le marchand de sable inquiet, est plus intéressé par les histoires d’Andersen que par celles de Walt Disney et va pousser l’enfant à affronter ses cauchemars. Billy devient ainsi l’actrice de sa propre histoire et la narratrice de ses propres rêves. De quoi faire réfléchir le lecteur quant à la portée des contes et la force de l’imaginaire.

Laurane Authier

0 Commentaire

This site is protected by wp-copyrightpro.com