Sélectionner une page

Error. Page cannot be displayed. Please contact your service provider for more details. (7)

 

Sommaire «Booktubers et communautés de lecteurs»

LECTURE JEUNE 158 | JUIN 2016

Edito par Sonia de Leusse-Le Guillou, directrice de Lecture Jeunesse

Ils se préparent, se mettent en scène, exécutent devant la caméra le scénario qu’ils ont écrit, ou improvisent un discours s’adressant à un Autre imaginaire, fantasmé comme lecteur lui aussi, reconnaissant et en attente d’être guidé, orienté, par des avis de lecture, mais d’abord spectateur à qui l’on destine une part de soi. Dans certaines vidéos, ce ne sont pas seulement les livres que les abonnés vont relever, mais le fauteuil sur lequel telle booktubeuse est assise ou le collier que porte une autre. Car quelques Booktubers ont acquis, en à peine deux ans, une popularité qui leur permet d’être attendus par leur communauté. Influenceurs dont le pouvoir de prescription a donné lieu à des articles dans la presse1, ces jeunes suscitent beaucoup de fantasmes : la pratique de la lecture, que l’on dit en baisse, remonterait-elle grâce à ces leaders d’opinion ? Vivent-ils de leur passion, grâce à Youtube, qui serait le lieu de tous les possibles ? Se substituent-ils aux critiques professionnels ?

Pour remplacer la critique professionnelle, il faudrait qu’elle existe sur ce champ : or – même s’il y a, bien sûr, des exceptions – les jeunes les plus suivis chroniquent surtout de la littérature Jeune adulte, dont les critiques ne figurent quasiment pas dans les médias traditionnels. C’est sur les blogs et les plateformes de critiques collaboratives, que ces littératures sont les plus présentes, notamment à travers des avis de lecture d’amateurs, adolescents ou jeunes adultes. Déjà blogueurs pour une partie d’entre eux, les Booktubers ajoutent donc un canal de diffusion amateur sans balayer celui qui préexistait. En revanche, la portée des chroniques a augmenté avec Youtube, les vidéos étant plus vues que les critiques lues. La voix des adolescents et des jeunes adultes prend de la place et s’affirme. Elle se passe du filtre des prescripteurs, bibliothécaires ou enseignants, qui sélectionnent des livres à leur attention. Ce sont désormais ces professionnels qui confrontent leurs choix de titres à ceux des jeunes – sans se conformer nécessairement aux sélections des Booktubers. Pour autant, les book- tubers ne vivent pas de leurs vidéos : non seulement les Youtubers qui génèrent de gros revenus ne sont qu’une poignée, mais le nombre d’abonnés des Booktubers suisses ou français reste encore modeste – une trentaine de milliers de suiveurs pour les plus importantes communautés à ce jour – par rapport à leurs homologues hispanophones ou anglophones2, et par rapport aux Youtubers beauté ou aux comiques les plus populaires du moment3.

Alors qui sont ces jeunes férus de livres et de lecture ? Pourquoi prennent-ils la parole ? Comment l’image et le discours sont-ils complémentaires ? Quel modèle économique existe-t-il vraiment aujourd’hui autour de ces influenceurs ?

  

 


1 Voir par exemple : « BookTube, une nouvelle façon de parler livre »,  Amélie Trébosc, le site du Monde du livre, publié le 9 juillet 2015 ; « Les “Booktubeurs”, la génération de vidéastes qui fait vendre les livres », J.C. Catalon, le site des Inrocks, 22 août 2015.

2 Des chaînes hispanophones et anglophones sont autour de 150 000 à 300 000 abonnés.

3 Cyprien compte 8 901 419 abonnés et 1 156 034 933 vues. Squeezie, 5 955 276 abonnés et 2 186 324 403 vues, devrait dépasser les chaînes de Cyprien et Norman. EnjoyPhoenix a 2 374 793 abonnés. Voir http://www.youtuberlink.com/top-30-desyoutubers-francais-avril-2016

L’image prétexte aux mots Entretien avec Jocelyn Lachance, par Sonia de Leusse-le Guillou

Jocelyn Lachance, Chargé d’enseignant à l’Université de Pau.

Docteur en sociologie de l’Université de Strasbourg et en sciences de l’éducation de l’Université Laval, Jocelyn Lachance est membre de l’Observatoire Jeunes et Société de Québec, président de l’association Anhropoado et directeur de la collection « Adologiques » (PUL).

Jocelyn Lachance ouvre la réflexion en détaillant le rapport des jeunes à l’image. S’ils produisent plus de contenu visuels, les adolescents les utilisent pour véhiculer un discours ou pour entamer une discussion.

Réseaux de lecteurs en ligne Analyse par Louis Wiart

Louis Wiart, docteur en Sciences de l’information et de la communication a soutenu une thèse consacrée à la prescription littéraire sur les réseaux socionumériques de lecteurs qui paraîtra courant 2017 aux Presses de l’Enssib. Il poursuit actuellement son travail en tant que chercheur postdoctoral (LabSIC / Labex ICCA).

Qu’il s’agisse de plateformes créées par les éditeurs autour de leur catalogue ou de réseaux plus larges , les lecteurs investissent les espaces en ligne pour mettre à jour leurs lectures et faire part de leurs derniers avis. Les adolescents et les jeunes adultes ne sont pas en reste puisque les répondants à l’enquête menée par Louis Wiart sur les utilisateurs de ces sites ont en grande partie moins de 25 ans. Il dresse le portrait de ces usagers et présente les logiques à l’oeuvre sur ces sites communautaires.

Qui sont les abonnés des Booktubers ? Etude par Véronique Kraemer

Véronique Kraemer, Maître de Conférence en Sciences de l’éducation à l’Institut Catholique de Toulouse (équipe de recherche CERES) travaille sur la lecture et l’écriture (apprentissage, sociologie de la lecture). Elle intervient dans le Master Métiers du Livre Jeunesse en Sociologie du livre et des pratiques culturelles. A ce titre, elle encadre des mémoires de recherche.

A partir d’un échantillon d’abonnés à des chaînes Booktube, Véronique Kraemer dresse le portrait de ce public, jeune, féminin et très lecteur. Elle identifie le profil et les pratiques de ces jeunes qui viennent chercher auprès des Booktubers des conseils de lecture.

Animer une chaîne Booktube Entretien avec Margaud Liseuse et Audrey, Le Souffle des mots par Sonia de Leusse-Le Guillou

Margaud Liseuse, blogueuse et Booktubeuse travaille pour la librairie numérique Glose.com où elle fait du conseil ia un chat de discussion, mais également de la création de contenu.

Audrey – Le Souffle des Mots, blogueuse et Booktubeuse aime lire depuis qu’elle a appris à le faire. Sa passion n’a fait que grandir d’années en années, elle alterne désormais dans ce milieu qu’elle aime une licence de Lettres Modernes avec son blog/sa chaîne littéraire.

Margaud et Audrey expliquent comment elles conçoivent les vidéos qu’elles publient sur leurs chaînes Youtube par rapport aux critiques écrites de leurs blogs. Elles expliquent leur choix de lancer une chaîne, le ton de leurs vidéos, leur rapport à la critique mais aussi l’épineuse question de la rémunération qui divise les Booktubers.

#Jeparledelivres Analyse par Sonia de Leusse-Le Guillou

Sonia de Leusse-Le Guillou, directrice de Lecture Jeunesse et de la rédaction de Lecture Jeune.

De l’écrit à l’image Analyse par Marieke Mille
Marieke Mille, rédactrice en chef de Lecture Jeune.
Focus : Miss Book par Marieke Mille
 
Dépoussiérer la littérature Entretien avec Pierrot, Le Mock, par Sonia de Leusse-Le Guillou

Redek, agrégatif et Pierrot, journaliste sont deux étudiants lyonnais qui trouvent dommage que les vieux livres soient soigneusement rangés dans les bibliothèques. Ayant fait une partie de leurs études ensembles, ils se sont décidés à convaincre le plus de gens possibles que, à condition d’avoir les clés, ces livres peuvent nous toucher comme rien d’autre – ce qu’ils ont fait pendant des siècles. Si l’objectif de l’éducation c’est de pouvoir affronter le monde sereinement, alors les livres sont cruciaux.

Redek et Pierrot ont créé la chaîne « Le Mock » pour établir un pont entre la littérature classique Youtube. leur façon de faire à retenu l’attention d’une public de lycéens et d’étudiants mais aussi de professeurs qui utilisent leurs vidéos en classe. Le ton choisi pour les vidéo est humoristique mais se veut aussi résolument pédagogique.

Développer son audience à l’aide d’un network du livre Entretien avec Coralie Kerbellec par Sonia de Leusse-Le Guillou

Spécialisée en communication et social media, Coralie Kerbellec travaille comme Social Content Strategist à The Entertainer FZ LLC (Dubaï) depuis 2 mois après avoir exercé depuis octobre 2014 le poste de Youtube Network Developer & Business Development Manager pour X-Treme Video.

Le travail de Coralie Kerbellec consiste à aider les Booktubers à élargir leur public. Elle les épaule dans la façon de tourner leurs vidéos ou de remercier leurs abonnés tout en les conseillant sur la rétribution de leur activité et leurs rapports avec les éditeurs.

Placement de produits sur Booktube Entretien avec Sébastien Bouillet par Sonia de Leusse-Le Guillou

Sébastien Bouillet, Co-Fondateur d’Influence4you

Après des études d’ingénieur puis de commerce, Sébastien Bouillet quitte l’univers de la construction pour créer sa propre société avec son frère Stéphane en 2010. Ils commencent comme e-commerçants dans le secteur du jeu vidéo (www.gamoniac.fr) et découvrent grâce à cette activité, la puissance et l’impact des Youtubers lorsqu’ils parlent d’un produit ou d’une service. Peu à peu, ils ont donc fait pivoter l’activité principale de la société pour se concentrer sur l’agence de communication Influence4you tout en conservant Gamoniac.

Les marques ont rapidement saisi l’intérêt commercial que pouvaient avoir les influenceurs. Sébastien Bouillet a co-fondé une agence de communication qui les met en lien. Il détaille les spécificités du livre par rapport à d’autres produits, qui nécessitent moins d’investissement que le temps de lecture d’un ouvrage.

Les livres dont les prescripteurs ne veulent pas Table ronde avec Bulledop, Soizik Jouin et Guillaume Talavera animée par Sonia de Leusse-Le Guillou

Bulledop, Booktubeuse, blogueuse, libraire.

A 24 ans, Emilie dévore tous les mots égarés qui croissent sa route. Du fantastique aux classiques, ses lecture varient en fonction de ses humeurs et de ses envies. Ses genres de prédilections sont tout de même les romances, les dystopies et les lectures fantastiques, elle reste ouverte à tous les styles pour peu qu’ils ne comprennent pas trop de sang et de meurtre.

Soizik Jouin, conservateur dans le réseau des bibliothèques de la Ville de Paris de directrice de la bibliothèque Chaptal (Paris 9ème) donne des formations sur les bibliothèques jeunesse et la littérature pour adolescents et est membres du comité de lecture de Lecture Jeunesse et de la section française d’IBBY, association internationale cherchant à favoriser la rencontre des enfants et des livres.

Guillaume Talavera, Éditeur aux éditions Michel Lafon est passionné par la littérature jeunesse. Il édite également des projets issus du web comme Icônne de Natoo (avec lui sur la photo) ou Le livre dont vous êtes le zéro de Kemar.

Table ronde de Lecture Jeunesse au Salon du Livre et de la Presse Jeunesse à Montreuil, décembre 2015.

Propos receuillis par Sonia de Leusse-Le Guillou

Le e-dossier de la revue


0 Commentaire

This site is protected by wp-copyrightpro.com