Comédia infantil par Hennig Mankell

Écoutons José Maria Antonio Vaz accomplir sa mission : raconter l’histoire de Nelio, cet enfant des rues pauvre et sale, devenu un dieu, quelqu’un qui rappelait leur identité aux êtres humains. Il venait d’un village lointain du Mozambique, sa mère chantait en écrasant le maïs, lorsque les bandits sont arrivés – pour les libérer, soi-disant. Ce fut le massacre, l’horreur des mères forcées à tuer leurs enfants. Nelio fuit, une longue errance le conduit à la mer, puis à la ville, et à la mort. Sur une scène de théâtre, deux coups de pistolet l’atteignent. Et pendant ces neuf longues nuits d’agonie, José Antonio Maria apprend de Nelio la vérité sur le monde… On pénètre sur la pointe des pieds dans ce conte chargé d’humanité, une mélopée où l’imaginaire guide la révolte contre la barbarie. À faire lire absolument à partir de 15 ans. (Michelle Brillatz) Lire dans la version pdf de la revue

0 Commentaire

Laissez une réponse

This site is protected by wp-copyrightpro.com